TÉLÉCHARGER LA BATAILLE DES THERMOPYLES 1962 GRATUIT

TÉLÉCHARGER LA BATAILLE DES THERMOPYLES 1962 GRATUIT

Dans de telles circonstances, la supériorité numérique des Perses ne leur était d’aucun secours, sauf à se gêner mutuellement. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Contact Développeurs Déclaration sur les témoins cookies Version mobile. Figurine de plomb peinte par Joseph Katsikis – photogr. Je vais tenter le défi de la chronique journalière histoire de justifier le titre du blog donc chaque jour nouveau visionnage et nouveau topo plus ou moins long selon l’inspiration. Le Jour le plus long de K.

Nom: la bataille des thermopyles 1962
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 44.90 MBytes

Les Immortels, la Garde du Grand Roi dont l’espèce de cagoule est copiée sur celle des combattants perses de la mosaïque de Pompéi, La bataille d’Alexandre, copie d’une peinture d’Apelle. La Charge Héroïque de J. Neiberg, Warfare in World History , Routledge, lire en ligne , p. Il s’agit probablement d’une description de la phalange grecque habituelle, formation où les hommes forment un mur de boucliers qui se chevauchent tout en pointant de longues lances hors du mur, ce qui est très efficace si le mur bloque toute la largeur du défilé [ 89 ]. Murray, lire en ligne , p.

Géolocalisation sur la oa La bataille des Thermopylesle 11 août av. C’est l’un des plus célèbres faits d’armes de l’ histoire antique. Cette bataille devient un des emblèmes de la résistance grecque à l’envahisseur car grâce à elle, et malgré la prise d’Athènes par les Perses, les Grecs conservent leur indépendance après leurs triomphes à Salaminele 22 septembre av.

Au sommet du Kolonós, théâtre de l’ultime résistance spartiate, sur lequel a été érigé un mausolée, thermoplyes inscription du poète Simonide de Céos commémore cette action:. Le courage et le sacrifice des Spartiates, entrés dans la légende, ont été repris maintes fois par la culture populaire.

La principale source sur les guerres médiques est l’historien grec Hérodote [ 5 ].

la bataille des thermopyles 1962

Il rédige ses Histoires vers — av. L’approche de Hérodote, nouvelle, se poursuit aujourd’hui. En effet, selon Holland: Quelques historiens ultérieurs de l’Antiquité, même s’ils suivent ses pas, le critiquent, notamment Thucydide [ 9 ][ thermopyled ]. Malgré tout, ce dernier commence son histoire de la guerre du Péloponnèse là où Hérodote arrête les siennes au siège de Sestos en av.

Cette appréciation négative de Hérodote s’est transmise en Europe jusqu’à la Renaissanceépoque où il est néanmoins encore étudié [ 12 ]. Néanmoins, des historiens pensent encore que Hérodote a forgé de toutes pièces batialle Histoires [ 14 ]. Des artefacts archéologiques, telle la colonne serpentine partie de l’ hippodrome de Constantinople actuelsoutiennent les affirmations d’Hérodote [ thermopypes ].

la bataille des thermopyles 1962

Grundy est le premier historien moderne à mener une étude topographique approfondie du défilé des Thermopyles, et dans la mesure où les récits modernes de la bataille diffèrent de ceux d’Hérodote, ils s’appuient habituellement sur les travaux de Grundy [ 16 ]. Par exemple, le stratège militaire Basil Henry Liddell Hart se réfère aux travaux de Grundy [ 17 ]qui a aussi exploré Platées et rédigé un traité sur cette bataille [ 18 ].

La Bataille des Thermopyles

Sur la bataille des Thermopyles même, seuls deux récits principaux nous sont parvenus, ceux d’Hérodote et de Simonide de Céos [ 19 ]. En pratique, toutefois, le récit d’Hérodote, dans le livre VII de ses Histoiresest si important que l’historien Paul Cartledge note: Le récit de Diodore de Siciledans son Histoire universellesemble dériver de celui d’ Éphore de Cumes et contient une différence notable par rapport au récit d’Hérodote: Les cités-États grecques d’ Athènes et d’ Érétrie ont stimulé la malheureuse révolte de l’Ionie contre l’Empire perse de Darius I er en av.

L’empire, relativement récent, est encore le théâtre de révoltes contre le pouvoir central [ 24 ][ 25 ]. De plus, Darius est un usurpateur et a pris un temps considérable pour mater les révoltes contre son règne [ 24 ].

Darius apprécie aussi l’opportunité d’étendre son Empire dans la belliqueuse Grèce antique [ 27 ]. Une expédition préliminaire sous le commandement de Mardonios en av. Darius envoie des émissaires à toutes les cités-États grecques en av. Ayant eu une démonstration de son pouvoir l’année précédente, la majorité des cités grecques se soumettent. Sparte a donc décidé d’entrer en guerre contre l’Empire perse [ 29 ]. Darius I er regroupe une force amphibie sous le commandement de Datis et Artapherne en av.

  TÉLÉCHARGER THEME NOKIA 6110 NAVIGATOR GRATUIT GRATUIT

La force armée se rend ensuite à Érétriequ’elle assiège puis détruit [ 31 ]. Finalement, elle se rend à Athènesbataiole dans la baie de Marathonoù elle affronte l’armée ennemie, plus petite mais plus lourdement armée. Contre toute attente, les Athéniens gagnent la bataille de Marathonce qui oblige les débris de l’armée perse à thermooyles réfugier en Asie bbataille 32 ]. Darius, en prévision d’une seconde invasion, commence à batailel une armée plus grande pour complètement subjuguer la Grèce antique.

Cependant, en av. Il écrase la révolte égyptienne, puis reprend rapidement le projet d’invasion de son père [ 34 ]. S’agissant d’une invasion à grande échelle, il planifie des entrepôts et lance une conscription [ 34 ]. Xerxès décide d’une part de faire fabriquer un pont au-dessus de l’Hellespont Dardanellespour permettre à son armée de traverser à pied sur le continent européen, et d’autre part de faire creuser un canal à travers l’isthme du mont Athos [ 35 ]. Ces deux ouvrages sont d’une ampleur exceptionnelle pour l’époque [ 35 ].

Pourtant, au début de av.

La Bataille des Thermopyles – film – AlloCiné

Selon Hérodote, l’armée de Xerxès est si vaste que, arrivée sur les rives de la rivière Echedoros, les soldats l’épuisent complètement pour étancher leur soif.

Devant une telle force, plusieurs cités grecques préfèrent accéder aux demandes perses qui exigent un tribut d’eau et de terre [ 37 ]. Les Athéniens, de leur côté, se préparent à la guerre depuis le milieu des années av. Enla décision est prise, sous la supervision de l’homme politique athénien Thémistoclede construire une grande flotte de trirèmes qui sera essentielle pour s’opposer efficacement aux Perses [ 38 ].

En réaction, les cités-États commencent à apporter leur soutien aux deux cités. Un congrès de cités-États à Corinthe à la fin de av. Celle-ci jouit du pouvoir d’envoyer des plénipotentiaires pour demander de l’aide et envoyer des troupes des cités membres aux lieux à défendre, après consultation conjointe.

Cette collaboration est remarquable dans ce monde grec disjoint, d’autant plus que plusieurs membres de la confédération sont toujours en guerre les uns contre les autres [ 41 ].

Une délégation de Thessalie suggère de concentrer les forces grecques dans la vallée de Tempéà la frontière de Thessalie, où elle pourrait bloquer l’avance de l’armée de Xerxès I er [ 42 ]. Néanmoins, sur place, avertie par Alexandre I er de Macédoine que les Perses peuvent emprunter le passage de Sarantoporo et donc éviter la vallée et que l’armée de Xerxès est immense, l’armée grecque fait retraite [ 43 ].

Peu après, les Grecs apprennent que l’armée de Xerxès a franchi l’Hellespont [ 42 ]. Thémistocle propose une seconde stratégie. La route méridionale de la Grèce BéotieAttique et le Péloponnèse emprunte le défilé des Thermopyleslà où les hoplites grecs pourraient facilement bloquer l’immense armée perse [ 44 ]. De plus, pour interdire à l’armée de Xerxès de contourner le défilé par la mer, les navires d’Athènes et des alliés pourraient bloquer le détroit de l’ Artémision.

Le congrès adopte ce plan [ 44 ]. En même temps, les cités du Péloponnèse mettent au point une plan de rechange pour défendre l’ isthme de Corinthe. Les femmes et les enfants d’Athènes sont évacués massivement vers Trézènecité du Péloponnèse [ 45 ].

Selon les informations des historiens de cette époque, l’armée perse aurait progressé lentement en Thrace grecque et en Macédoine grecque. La nouvelle d’une armée ennemie en approche atteint la Grèce grâce à un espion grec [ 46 ]. À ce moment de l’année, les Spartiates, de facto les meneurs militaires de l’alliance, célèbrent les Karneia. Toute démonstration militaire est interdite par la loi sparte, ce qui explique leur absence à la bataille de Marathon [ 47 ].

C’est aussi le moment des jeux olympiquesqui exigent une trève. Pour ces deux raisons, l’armée spartiate doit renoncer à faire la guerre [ 47 ][ 48 ]. Toutefois, devant l’urgence de la situation, les éphores autorisent une expédition armée pour bloquer le défilé des Thermopyles. Cette expédition poursuit un second but: Selon la légende rapportée par Hérodote, les Spartiates ont consulté l’ oracle de Delphes plus tôt cette année-là [ 50 ]qui aurait prophétisé:.

Non, je te le dis, II ne s’arrêtera pas avant d’avoir reçu sa proie, ou l’une ou l’autre [ 51 ]. Hérodote rapporte que Léonidas, influencé par la prophétie, est convaincu d’aller à une mort certaine puisqu’il ne peut rassembler une force armée suffisamment grande pour vaincre. Il ne choisit comme soldats que des Spartiates qui ont au moins un fils vivant, pour s’assurer que leur nom ne sera pas ignoré des générations futures [ 49 ].

  TÉLÉCHARGER MUSIC NA3IMA SAMIH GRATUITEMENT

Léonidas reçoit des informations de la cité de Trachis: À la mi-août, l’armée perse commence à traverser le golfe Maliaque [ 55 ]ce qui amène les Grecs à tenir un conseil de guerre [ 56 ]. Des Péloponnésiens suggèrent de se retirer à l’ isthme de Corinthe pour bloquer le passage vers le Péloponnèse [ 56 ].

Léonidas apaise les tensions et affirme vouloir défendre les Thermopyles [ 56 ]. Selon Plutarqueà la plainte d’un soldat: Hérodote rapporte une réplique semblable, mais l’attribue à Dienekès [ 58 ]. Xerxès I er envoie un émissaire pour négocier avec Léonidas. L’ambassade perse revenant les mains vides, la bataille semble inévitable. Xerxès attend quatre jours, croyant que les Grecs se disperseront, puis envoie des troupes pour les combattre [ 60 ].

Le nombre de soldats que Xerxès I er a engagé dans la seconde invasion de la Grèce fait encore débat, le plus souvent entre les auteurs antiques, qui rapportent des nombres élevés, et les chercheurs modernes, qui avancent des nombres nettement inférieurs. Les chercheurs modernes rejettent les nombres de Hérodote et des autres sources antiques, car il s’agit d’erreurs de calculs ou d’exagérations par les vainqueurs [ 62 ].

Ces estimations s’appuient sur l’étude des moyens logistiques des Perses de cette époque, la capacité de leurs bases d’opérations à répondre aux besoins de l’armée et aux limites imposées par l’environnement. Le nombre de soldats perses présents aux Thermopyles est incertain, tout comme la taille de la force d’invasion. Par exemple, les chercheurs ignorent si toute l’armée perse a marché jusqu’aux Thermopyles, ou bien si Xerxès a laissé des garnisons en Macédoine et en Thessalie.

Ce qui est clair toutefois, c’est que Xerxès souhaite ardemment une victoire, il n’y a donc aucun doute qu’il dirige une armée de terre et une marine qui lui assurent une supériorité numérique écrasante [ 64 ]. Selon Hérodote [ 52 ] et Diodore de Sicile [ 65 ]l’armée grecque comprend ces troupes:. Pausanias le Périégètedans son récit de la bataille, est en accord avec Hérodote qu’il a probablement lu [ 68 ]mais rajoute le nombre de Locriensce que Hérodote n’a jamais estimé.

C’est une approche parmi plusieurs autres plausibles. D’un point de vue stratégique, la défense des Thermopyles constitue le meilleure usage des forces grecques [ 73 tbermopyles. Tant qu’ils peuvent freiner ou, mieux, bloquer l’avance perse, les Grecs n’ont aucune raison de s’engager dans une bataille décisive et donc préférer une guerre défensive. En défendant deux passages étroits, les Thermopyles et le cap Artémisionl’infériorité numérique grecque n’est plus décisive [ 73 ].

De leur côté, les Perses sont confrontés au problème de subvenir aux besoins d’une nombreuse armée, ils doivent donc éviter de rester au même endroit pendant une longue période [ 74 ]. D’un point de vue tactique, le défilé constitue un terrain idéal pour les techniques de combat grecques [ 73 ]. Une phalange d’ hoplites grecs peut aisément bloquer le défilé, puisqu’elle ne peut être débordée par la cavalerie.

Dans le défilé même, les soldats perses, plus légèrement armés, sont presque incapables de vaincre une phalange [ 73 ]. Le point faible des Grecs est un sentier dans la montagne qui permettrait de déborder leur position. Même s’il ne peut pas soutenir le passage de cavaliers, des hommes à pied peuvent facilement le parcourir et plusieurs soldats perses connaissent les techniques de combats en montagne [ 75 ].

Le roi Léonidas est toutefois au courant de l’existence du sentier et détache des soldats phocéens pour bloquer cette bxtaille d’accès [ 76 ].

Hérodote rapporte que les Phocéens avaient amélioré l’aspect défensif du défilé en canalisant les flots de sources chaudes dans le but de créer un marécage.

Au moment de la bataille, il ne reste plus qu’une chaussée si étroite qu’un seul chariot peut y passer à la fois.

la bataille des thermopyles 1962

L’historien Pausanias rapporte que des Gaulois ont tenté de forcer le passage: